Adja Fatimata Ouattara, ministre de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale

La dixième conférence des plénipotentiaires de l’union panafricaine des postes (UPAP) s’est officiellement ouverte ce vendredi 25 juin 2021, à Victoria Falls au Zimbabwé, sous la présidence effective du président Zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa.

Les participants auront à examiner plusieurs points inscrits à l’ordre du jour mais le point culminant de cette conférence sera, l’élection, dans les heures à venir, des membres de la nouvelle équipe qui prendra la direction de l’Union panafricaine des postes pour les quatre prochaines années.

En effet, la Etats membres éliront ce vendredi 25 juin, le secrétaire général et le secrétaire général adjoint de l’UPAP qui prendront le relai du duo Younouss Djibrine (Secrétaire général) du Cameroun et Kolawole Aduloju (Secrétaire général adjoint) du Nigeria.

Le poste de secrétaire général est convoité par l’Egyptien Sameh Abdulsattar Solaiman et par le Zimbabwéen Sifundo Chief Moyo.

Sibiri Michel Kabré, candidat du Burkina Faso

Pour la fonction de Secrétaire général adjoint, trois pays sont en lice. Il s’agit du Burkina avec Sibiri Michel Kabré ; du Niger avec Amadou Abdou Waziri et de l’Ouganda avec Sessika Hope Uwera Ssengooba la bataille est donc rude. Pour se donner les meilleures chances de réussite, le Burkina Faso a mis en avant les qualités de son candidat qui est un professionnel reconnu du secteur postal. L’équipe de campagne soudée autour notamment de Adja Fatimata Ouattara, ministre de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale ; de Oumarou Maîga, ambassadeur du Burkina auprès du Zimbabwé avec résidence en Afrique du sud et de Tontama Charles Millogo, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a multiplié les audiences avec les pays membres.

Tontama Charles Millogo, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (au milieu)