Le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Tontama Charles Millogo, préside en ce moment même à Abuja (Nigéria), la 18 eme Assemblée des Régulateurs de Télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (ARTAO). En sa qualité de président en exercice de cette organisation, il a ouvert les travaux qui permettront aux participants issus des pays membres de cette instance régionale des régulateurs  de prendre des grandes décisions relatives entre autres, au budget, au programme et au rapport d’activités ainsi qu’au renouvellement des instances dirigeantes de l’organisation.

Fait remarquable, en dépit de la pandémie à la COVID 19, de nombreuses personnalités dont les Ministres en charge de l’économie numérique du Nigeria, de la Gambie, du Liberia et de la Sierra Leone prennent part aux travaux.

En rappel, c’est en 2002, que l’ARTAO a été créée avec l’appui de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avec pour mission d’accompagner la communauté dans ses efforts d’harmonisation du cadre politique et réglementaire des télécommunications en Afrique de l’Ouest.

Grâce au dynamisme de ses membres, l’ARTAO est aujourd’hui une véritable plateforme d’échanges entre les régulateurs de l’Afrique de l’ouest avec un rôle de coordination et d’accompagnement des initiatives visant à mettre en place un cadre règlementaire commun pour le secteur des télécommunications et pour le développement des infrastructures et services des télécommunications en Afrique de l’Ouest.