Développement de compétences: l’ARCEP initie une formation de jeunes aux techniques de réparation de terminaux TIC

Engagée dans la formation pour développer les ressources humaines au service des communications électroniques, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes à travers le Fonds pour l’Accès et le Service Universel (FASU), dont elle a la gestion, se propose de donner une opportunité de renforcement de capacités à trois cent (300) jeunes de notre pays. Il s’agit précisément de faciliter l’organisation de sessions de formation à ces jeunes du secteur informel dans le métier des techniques de réparation de terminaux.

Cette initiative, première du genre présente de nombreux avantages. Il s’agit entre autre de permettre à ces jeunes formés d’être des entrepreneurs de demain, à travers la création d’emplois.  Leurs futures entreprises pourraient aussi être des recours pour ceux qui, et ils sont certainement les plus nombreux, ne peuvent pas s’acheter un terminal TIC neuf.

Photos à titre illustratif

Les bénéficiaires de ces formations seront retenus à l’issue d’un processus de recrutement qui est actuellement en cours à travers les quarante-cinq provinces du pays.  Pour cette première phase du projet, il s’agit de former trois cent (300) acteurs évoluant dans le secteur informel des TIC dans les différentes régions du Burkina Faso au métier de la réparation des terminaux TIC (téléphones portables, smartphones, tablettes, PC, TV etc.) La formation aura un volet essentiellement pratique avec quelques rappels théoriques. Ce sont trois (03) centres de formation, structures spécialisées de formation par excellence, du ministère en charge de la jeunesse et de l’emploi qui auront la charge de dérouler ces formations. Le choix porté sur le Centre de Formation Professionnelle Industrielle de Bobo-Dioulasso (CFPI-B) ; le Centre d’Evaluation et de Formation Professionnelle de Ouagadougou (CEFPO) et enfin le Centre de Formation Professionnelle de Reference de Ziniaré (CFPR-Z).

Photos à titre illustratif

 

Ces centres sont reconnus être des centres de référence chargés de la mission de développer une expertise qualifiée suffisante dans les métiers de l’industrie susceptibles de valoriser le potentiel économique au niveau national et sous régional. Ils disposent en outre des laboratoires équipés pour les travaux pratiques et des capacités d’accueil pour l’hébergement des apprenants.

Pour véritablement réussir le projet, il est prévu de mettre à la disposition des formés, un kit de démarrage en vue d’une aide à la création d’atelier de réparation dans sa localité.