Le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes était dans les locaux de l’institut supérieur de génie électrique de Ouagadougou, le jeudi 07 juin 2018. Par ce déplacement, Tontama Charles Millogo tentait a apporté son soutien à cette école dont la contribution à la formation des cadres de notre pays est considérable. Il a venu s’enquérir des réalités et surtout féliciter l’école car, pour aspirer à l’émergence, il faut une formation de qualité. Le président Millogo a été positivement impressionné par ce qui lui a été donné de voir. En effet, créé en 2003, l’ISGE, en seulement 15 ans d’existence, a mis sur le marché de l’emploi, des milliers de cadres moyens et supérieurs dans les domaines de l’électricité, des télécommunications et de l’informatique.
Accueilli par les principaux responsables de l’institut, le président de l’ARCEP a d’abord eu droit à une présentation sur l’école faite par le directeur général, Innocent Compaoré, suivie d’échanges. Il a ensuite visité différents laboratoires, où il a pu se rendre compte de la qualité des équipements et de la passion des enseignants chargés de dispensés la formation.
L’institut qui compte pour cette année 2017, 600 étudiants, a été créé à l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina pour trouver des solutions aux insuffisances de ressources humaines des entreprises de notre pays. Le sérieux de travail et la qualité de la formation ont rapidement ouvert des portes à l’institut. Ainsi, l’ISGE a établi des partenariats au plan international notamment avec l’école supérieure d’ingénieur de Rouen en France ; l’université technologique de Belfort en France ; la haute école de Mons en Belgique ; l’université technologique de PUSAN an Corée du Sud ; et l’école supérieure polytechnique de Dakar. C’est donc tout logiquement que l’ISGE a obtenu la reconnaissance de ses diplômes par le CAMES.
C’est donc un président de l’ARCEP émerveillé par sa visite qui a écrit dans le livre d’or que ‘’les résultats en quinze ans sont satisfaisants et les étudiants ont a être heureux car le corps enseignant est dévoué pour leur offrir un enseignement e qualité. C’est d’autant plus intéressant que l’enseignement est assuré par le personnel national qui est une fierté supplémentaire’’.