La nouvelle équipe administrative de l’UPAP

Le rêve du Burkina Faso d’installer notre compatriote Sibiri Michel Kabré dans les instances dirigeantes de l’Union panafricaine des postes (UPAP) s’est évanoui à Victoria Falls dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 juin 2021. Après quatre tours de vote, c’est l’Ougandaise Sessika Hope Uwera Ssengooba qui a été élue secrétaire générale adjoint par 13 voix contre 08 pour le candidat burkinabè. Ce score peut s’expliquer en partie par le fait que les principaux soutiens supposés du Burkina n’étaient pas en règle et n’avaient donc pas le droit de vote. C’est le cas de plusieurs pays ouest africains. En outre, de nombreux Etats membres de l’UPAP ont été séduits par la candidature féminine de l’Ouganda. L’insistance des pays francophones pour le respect de la diversité linguistique a été balayée par le président de séance. Ainsi donc, le secrétariat de l’UPAP sera dirigé par deux anglophones car avant l’élection de Sessika Hope Uwera Ssengooba, le Zimbabwéen Sifundo Chief Moyo avait été désigné par acclamation. Il était devenu seul candidat après le rejet de la candidature de l’Egyptien Sameh Abdulsattar Solaiman

Outre l’élection des deux fonctionnaires, la dixième conférence des plénipotentiaires a aussi désigné les pays membres du Conseil d’administration de l’Union. Le Burkina y siégera pour un nouveau mandat de quatre ans.

La délégation burkinabè au moment des votes

Après la tenue de cette conférence, les principaux défis de l’UPAP et de ses Etats membres pour les mois à venir restent l’organisation du prochain congrès de l’Union postale universelle (UPU) à Abidjan en république de Côte d’Ivoire et l’élection de Younouss Djibrine, le secrétaire général sortant de l’UPAP, au poste de Directeur général adjoint de l’UPU. L’Afrique doit rester soudée derrière son candidat au poste de Directeur général adjoint. En effet, le camerounais Younouss Djibrine, aura comme concurrents, Marcela Claudia Maron de l’Argentine et Marjan Osvald de la Slovénie.