Le jeudi 24 février 2022, ce sont 24 étudiants de deuxième année de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) qui ont été accueillis dans les locaux de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Cette visite rentre dans le cadre de l’exécution du programme de formation au cycle du diplôme de technicien supérieur (DTS) en télécommunications. L’objectif ici étant d’allier la théorie à la pratique pour renforcer les connaissances de ces étudiants en matière de gestion et contrôle du spectre des fréquences.

C’est Arnaud Damiba, Directeur de la gestion du spectre et de la numérotation, qui a ouvert la séance des visites. Il a souhaité la bienvenue aux étudiants avant de les laisser entre les mains de son équipe composée de Arthur Ouédraogo, Chef de service coordination technique et Luther Gaetan Beremwidougou Ingénieur Télécom.

Répartis en trois groupes, les futurs diplômés en DTS ont visité les installations techniques du centre de contrôle fixe et mobile et des logiciels de gestion des fréquences. Des séances de visite très interactives, qui ont permis aux étudiants de toucher du doigt la réalité sur le terrain pour une introduction pertinente à l’utilisation des équipements adaptés au contrôle des fréquences.

A la fin des visites, le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, M. Tontama Charles Millogo, a rencontré les étudiants pour les féliciter pour cetteinitiative académique et surtout recueillir leurs impressions sur ce qu’ils ont vu et appris. Pour le président, l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT Burkina) et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, sont des structures partenaires et c’est un honneur d’accueillir ses étudiants et de les accompagner dans leur formation. Cette rencontre riche en anecdotes et partage d’expériences, a permis au président d’échanger à battons rompu avec les universitaires. Il les a encouragés à toujours chercher l’excellence car les récompenses se trouvent aux bouts des efforts.