L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes organise du 15 au 19 mai 2017, une session de formation sur le modèle CMILT (coût moyen incrémental de long terme). Destinée aux agents de l’ARCEP et à ceux des trois opérateurs qui ont en charge les questions d’interconnexion et de coûts, cette session vise à renforcer leurs capacités sur le modèle CMILT bottom-up avec réconciliation top-down développé par Telecom ParisTech, version révisée du modèle Bipe-Banque Mondiale.

Cette semaine de formation vise à mettre à niveau les participants sur les questions d’interconnexion et de coûts et sur le modèle CMILT, c’est-à-dire permettre une meilleure compréhension du modèle CMILT et ses objectifs.

Elle devra également permettre aux équipes des opérateurs de mieux maîtriser le modèle CMILT  afin d’évaluer eux même les coûts de leurs réseaux pour améliorer la collecte des données et la validation des résultats définitifs.

L’ARCEP veut aussi donner la possibilité aux équipes des opérateurs de mieux appréhender la collecte des données qui leur seront demandée comme ce serait le cas au mois de juillet prochain.

Aussi, les participants se formeront ils aux procédures pour l’évaluation économique du coût de la terminaison d’appel vocal sur un réseau donné à partir de l’architecture existante et du coût de la traversée des éléments du réseau. Ils seront également informés sur le processus de  calcul du coût total d’investissement du réseau en partant de la structure topologique des nœuds du réseau et des coûts unitaires des éléments de réseau.

Cette formation est assurée par Laurent Gille, enseignant chercheur à Telecom ParisTech et concepteur du modèle.